Working ‘In the Box’ with Orion32 – Matteo Cantaluppi’s User Story

— After many researches, I was told about a USB audio interface with 32 I/O for a very interesting price and a great sound, and that was what I was looking for —

 

Matteo Cantaluppi Producer/Sound Engineer/Pro Tools Official Trainer Mono Studio, Milano (Italy) www.ilmonostudio.com www.matteocantaluppi.com

Matteo Cantaluppi, Mono Studio, Milano (Italy), www.matteocantaluppi.com

I would definitely say that my workflow approach has changed a lot in the past two years. When I decided to move from Milan to Berlin, my intentions were to mainly carry on working with my clients in Italy. I still own a traditional recording studio in Milan, I use it almost every month, but after many years of work as a producer and mixing engineer, I began experimenting with different ways to do mixes.
 
In Berlin I started doing ‘online’ mixing, in the box, with my laptop, Pro Tools 11 and several plug ins. After more than a year, I realized that I wanted to finalize my mixes in different studios, to add ‘colour’ to tracks. I was missing the feeling of touching knobs and faders, and the mixes sounded too flat for my taste. Anyway, ‘ITB’ working has the big advantage to let you recall mixes instantly, and most of all, you’re no longer forced to complete the job in one day or two. Now that I’ve got more time to work, that possibility is very important for me. After many researches, I was told about a USB audio interface with 32 I/O for a very interesting price and a great sound, and that was what I was looking for – The Orion 32.
 
Continue reading

Emportez votre Zen Studio et ne vous faites pas de soucis pour les enregistrements de musique classique

— Leman Music Masterclass a choisi l’interface audio Zen Studio pour faire ses enregistrements —

 
zen studio in use2L’interface audio portable professionnelle d’Antelope Audio, le Zen Studio, a été utilisée pour enregistrer les classes de maître en musique classique Léman chez at the le Conservatoire de Musique de Geneve. «Grâce à sa portabilité, à ses préamplis à commande numérique et au groupement des paires stéréo, le Zen Studio a été notre seul choix», dit l’ingénieur audio David Trotti. La qualité inégalée de l’enregistrement a surpris Trotti et a contribué au succès de cet événement annuel.
 
Ensuite, ACR’s le Zen Studio connecté à l’Orion32 a été utilisé pour un enregistrement live de la « Camerata Armin Jordan » avec 112 musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande chez Victoria Hall de Genève.
Continue reading

Direct Stream Digital (DSD) – la technologie expliquée

— Jetez un oeil à la comparaison entre l’évolution des technologies DSD et PCM et la façon dont elles ont été mises en œuvre dans le Zodiac Platinum —

 
Santa Monica, CA, June 18, 2014
 
Direct Stream Digital
Le Direct-Stream Digital (DSD) est un format audio développé par Sony et Philips pour le système Super Audio CD (basé sur des idées décrites initialement dans un brevet de 1954). La technologie fut ensuite développée par Playback Designs qui introduisit le transfert de fichiers DSD par connexion USB.
 
Le PCM est généralement en 16 à 24 bits (le standard CD est 16 bits et 44,1kHz) alors que le DSD est à 1 bit ou dans certains cas 8 bits et a un taux d’échantillonnage de 2,8224MHz. La sortie d’un enregistreur DSD alterne entre des niveaux représentant des états ‘on’ et ‘off’, et est un signal binaire (appelé bitstream).
 
Pour minimiser les erreurs de quantification pendant le processus de conversion AN, le format DSD utilise des algorithmes de mise en forme du bruit (filtres), qui permettent le déplacement de quantification de distorsion dans les ultrasons, des fréquences bien en dehors de la gamme audible humaine. Le bitstreaming DSD permet aux lecteurs SACD d’être fabriqués avec une conception simple 1 bit utilisant un filtre analogique passe-bas durant le processus de conversion NA. Bien que le format SACD offre une plage dynamique de 120dB pour toutes les fréquences de la gamme audible humaine (20hz à 20kHz) et procure une réponse de fréquence étendue jusqu’à 100kHz, la plupart des lecteurs sur le marché propose un maximum de 80 à 90kHz.
Continue reading

Les collines prennent vie grâce à Antelope Audio et la « Harpe Terrestre »

L’artiste et artisan-instrumentier William Close choisit Antelope afin de capturer des enregistrements uniques et sans précédent, utilisant Natural Valley en tant que caisse de résonance

 
 
Depuis ses jours passés à l’école d’art à la fin des années 90 lorsqu’il allait au prestigieux Chicago Art Institute, William Fermer a poursuivi son rêve de construire et d’enregistrer des instruments uniques, fabriqués à la main, dont les sons n’ont jamais été entendu auparavant dans le monde. Maintenant, la « Harpe Terrestre », son instrument chef-d’œuvre à l’échelle hors-du commun et d’une beauté sonore sans précédent, a été capturée avec une fidélité étonnante dans un tout nouvel enregistrement – grâce aux technologies numériques d’horloge et de conversion conçus par Antelope Audio.
 
Son nouvel album enregistré avec The Earth Harp Collective, « Behind the Veil », capture le son authentique de cet instrument spectaculaire – de ses notes graves somptueuses à ses harmoniques riches et ses partiels célestes. Close attribue le succès de cet enregistrement en grande partie au nouveau convertisseur Rubicon AD / DA d’Antelope qui fût utilisé comme dispositif principal et Orion³² , son interface multi-canal, qui fût utilisée lors du playback. « Je n’ai jamais entendu la Harpe Terrestre sonner si bien sur un enregistrement », dit-il. « Cet instrument possède tant de belles harmoniques et de partiels, mais très souvent ceux-ci sont perdus pendant les enregistrements. Les équipements d’Antelope ont été géniaux et nous ont finalement aidé à réaliser une représentation fidèle du son réel de la Harpe Terrestre. »
 
Continue reading

Audio Master Clocks Fundamentals and Application Notes – Part 2

What devices need clocking?
 
In a simple system featuring one audio interface with built-in mic preamps connected to a computer-based DAW, the interface clocks the DAW since the most clock-critical element of the audio chain is the A/D converter, as that’s built in to the interface. If you were to add an external digital device to the equation (reverb, multi-effects processor etc), it should be configured to work as a clock slave to the interface.
 
Following that logic, even in bigger and more complex studios, it’s generally best to use an A/D as the master clock. If there’s more than one of these you’ll need to decide which one to use as the master, and everything else will have to be slaved to that. It’s quite possible that there will be audible differences between various configurations, because most A/Ds will perform slightly differently when configured as clock master and slave.
 
Continue reading